Informations techniques

Le Couteau Belge est fabriqué avec des matériaux modernes et de grande qualité. C’est également un objet durable et respectueux de l’environnement.

Blocage de lame breveté (Cran forcé)

Le Couteau Belge (l’original) et le Br@bançon sont équipés d’un blocage de lame breveté et ultra performant, sans aucune pièce métallique ! Ce système unique et invisible apporte un grand confort d’utilisation et une légèreté remarquable (+/- 65gr). Il est en plus réparable à vie…

Couteau à secret (Cran d’arrêt)

Le Br@bançon à secret est équipé d’un blocage de lame à secret. Le principe du couteau à secret remonte au 18ème siècle voir avant. Seul le propriétaire en connait le secret pour l’ouvrir ou le fermer.  Ce système ludique et efficace apporte beaucoup d’originalité au Br@bançon. Après plusieurs minutes entre les mains, moins d’une personne sur 20 est capable de l’ouvrir ou de le fermer ! Ceci vous promet des discussions animées autour d’un bon repas. Il est également réparable à vie…

Les lames et aciers

Le Couteau Belge utilise des aciers inoxydables martensitiques modernes pour la réalisation de ses lames. Chaque lame reçoit également un traitement thermique de qualité dont un traitement cryogénique à -80°C. Ceci permet une transformation complète de la structure de l’acier (précipitation de l’austénite en martensite), entraîne une résistance accrue à la corrosion et une dureté supérieure de 1 à 3 HRC. Ce type de traitement est particulièrement recommandé pour des aciers dont la teneur en carbone est supérieure à 0,5% (comme l’Alenox 18Cr). Une émouture de grande qualité est ensuite réalisée par meulage à froid.

Le Couteau Belge utilise trois qualités d’acier pour produire ses lames au tranchant exceptionnel :

L’Alenox 18Cr :

Les lames du Couteau Belge en Alenox 18Cr sont reconnaissables grâce à une finition poli mate. C’est un acier inoxydable martensitique contenant 18% de chrome, 0,9% de carbone, 1,1% de Molybdène, et 0,1% de vanadium. Il est élaboré en Allemagne et sa dureté après trempe et traitement cryogénique est de +/- 58 HRC. Sa tenue à la coupe est remarquable et supérieure aux classiques 12C27 ou même 14C28 utilisés traditionnellement en coutellerie.

Le Couteau Belge (vue de côté)
Lame en Alenox 18Cr, poli mate.

Le Nitrox :

Les lames du Couteau Belge en Nitrox sont reconnaissables grâce à une finition poli mate et un marquage laser. C’est un acier inoxydable martensitique contenant 16,1% de chrome, 0,35% de carbone, 0,35% de Silicium, 0,34% de Manganès et 0,15% d’azote. Il est élaboré en Allemagne et sa dureté après trempe et traitement cryogénique est de +/- 57 HRC. Sa tenue à la coupe est remarquable et supérieure aux classiques 12C27 utilisé traditionnellement en coutellerie. C’est par exemple l’acier utilisé pour les lames des couteaux de l’armée française.

Le RWL34 :

C’est un acier très haut de gamme. Les lames du Couteau Belge en RWL34 sont reconnaissables grâce à une finition poli miroir ou mate. C’est un acier inoxydable martensitique issu de la métallurgie des poudres (acier fritté). Il contient 14% de chrome, 1,05% de carbone, 4% de Molybdène, 0,5% de silicium, 0,5% de manganèse et 0,2% de vanadium. Il est élaboré en Suède et sa dureté après trempe et traitement cryogénique est de +/- 60 HRC. Cet acier ultra-moderne possède un tranchant remarquable et une tenue à la coupe exceptionnelle.

IMG_0750[1]
Lame en RWL34, poli miroir

Le Damas :

Les lames du Couteau Belge en acier damas sont directement reconnaissables grâce à leurs dessins caractéristiques, chaque lame est différente ! C’est un acier inoxydable multicouche, forgé manuellement. Il est composé d’aciers inoxydables 19C27 et 440B. Il est élaboré aux Pays-Bas par Traditionsteel et sa dureté après trempe et traitement cryogénique est de +/- 60 HRC.

IMG_0754[1]
Lame en damas

Les manches

Le Couteau Belge sélectionne les matériaux de ses manches avec soin. Chaque matériau choisi offre des caractéristiques particulières.

L’iroko

C’est un bois de fer africain, très dur et très dense. Il est aussi appelé bois de fer car il ne flotte pas tant sa densité est élevée. Ce bois a été sélectionné par Le Couteau Belge car il présente une solidité à toute épreuve et se poli parfaitement sans aucun produit de finition. Le bois de fer utilisé par le Couteau Belge a séché pendant plus de trente ans en Belgique !

Le genévrier

Le Genièvre (peket) est une eau de vie aromatisée aux baies de genévrier, typique en Belgique et dans le Nord de la France. Le Couteau Belge a donc naturellement sélectionné cette essence de bois en provenance d’Europe. Ce bois aux couleurs chaudes est également caractérisé par une agréable odeur épicée, typique et durable.

L’ébène

Pour ses couteaux les plus luxueux, le Couteau Belge utilise aussi l’ébène, bois précieux africain, très noir et très dense. Il permet de superbes finitions et sa couleur noire se marie particulièrement bien avec la couleur argentée de l’acier inoxydable.

Le Corian®

Le Corian® est un matériau composite constitué pour 2/3 de charges minérales et 1/3 de résine acrylique. Ce matériau a été mis au point par DuPont et fait partie de la catégorie dite « solid surface ». Ce matériau est à la fois résistant, hygiénique et respectueux de l’environnement. Il offre des possibilités énormes en termes de couleurs et il se polit parfaitement.